Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 22:14

Salut,

Après 7kg de perdus lors de mon voyage au Kirghistan, voilà le programme de remise en forme:

Objectif: reprendre les 4kg de muscles qu'il me manque encore.

Grand Muveran avec Sylvia, Sabine, Rebecca, Steph et mon père jusqu'à la cabane Rambert pour lui.

Chemin un peu exposé à la fin: " C'est pas dur mais faut pas tomber !" et en plus y'a pleins de bouquetins qui prennent le soleil la haut !

DSC02797DSC02803DSC02806

 

Grand Chavalard: avec mon frère Francois et Rebecca

Aussi un chemin un peu technique sur le haut et la aussi " C'est pas dur mais faut pas tomber !"

On est monté par l'arête Nord et descente au sud. Et la aussi y'a pleins de bouquetins.

DSC02811DSC02838DSC02839DSC02840DSC02844DSC02846DSC02848DSC02850DSC02853

 

Puis pour se finir une petite Via-Farinetta:

Bon là faut que je vous raconte un truc. Mardi après le Grand Chavalard et une petite sièste, je pars avec mon frère pour la Via de Saillon: la Via Farinetta. Je me dis que ca va être tranquille malgré la fatigue actuelle. On trace comme prévu et après 55min nous voilà à 2 pas de la sortie de la 2eme partie.

C'est là que je constate que la 3eme partie a été ouverte. Un panneau indique qq chose du genre "TD+, réservé au aux forts grimpeurs, passages athlétiques..., petites tailles s'abstenir...blablabla blablabla..."  

Là je me dit Bingo, super, voilà une bonne surprise ! Et c'est parti pour la 3eme section.

Rapidement je me rend compte que ca rigole plus. Y'a 2x moins d'équipements et il faut se débrouiller avec le rocher. Un 1er surplomb me calme surtout qu'on s'approche de ce qui m'inquiète un peu. Voilà il y a là devant moins un pauvre cable qui pend droit dans le vide avec qq boucles pour le remonter. Il faut déjà oser se lancer et lacher tout contact avec la roche pour se retrouver pendu dans le vide accroché au cable. Là l'ambiance est encore tombée un peu plus bas. Je fais plus du tout le malin mais maintenant on peut plus faire marche arrière. Les longes s'emèlent plus ou moins avec le cable mais après qq efforts je reprend plus haut le contact avec la roche. Ouf ! Pas de répis, je suis déjà crâmé mais pas de repos possible et au dessus c'est un beau surplomb. Je donne tout et passe bien au taquet. Mon frère apprécie également bien le passage. La suite est encore bien raide alors j'accélère pour ne pas y laisser trop de force jusqu'à atteindre une vire qui fait du bien aux bras. Y'a un petit panneau indiquant WC, je pense que bie du monde aura la "chiasse" après ces passages...  Bon pour finir il reste 10m encore bien raides, on rattrape des bordelais qui ont bien souffert aussi mais finalement on sors tout de cette via avec les bras bien défaits. Ils nous offrent même une barre de céréale pour nous remettre de nos émotion !! Ouaou ! Là ca déconne plus du tout !

 A réserver aux personnes aguerries à la Viaferrata et à l'escalade sous peine de vivre ce qui va suivre.............

En effet l'histoire pourrait s'arrêter là et on se dirait Ok la fin de la via est costaud mais bon...c'est que de la via !

L'histoire se poursuit hier soir. Avec Rebecca on monte en courant à la Passerelle histoire de prendre l'air ! Et là on tombe pile au moment oû 2 ferratistes se lancent dans la 3eme partie. On va avoir un peu de spectacle !

Les premiers surplombs passés, les voilà devant la " liane". Le premier passe correctement et enchaine avec le surplomb. Il fait une pose en haut en attendant son collègue. Celui-ci se lance sur la liane pendue mais il galère déjà pas mal, sa longe s'emêle et il perd un temps fou. Il tétanise, s'épuise et au prix de grands efforts se sort de cette affaire. Le voilà en haut de la liane au pied du surplomb. Il est crâmé comme il faut. Il tente une fois mais redescend aussitôt. Aprês 10 tentatives il ne lui reste plus aucune force. 2 jeunes arrivent et tentent de l'aider sans succès. Ils passent le surplomb et le gaillard se retrouve seul dans la M... Encore qq tentatives et là: C'EST LE DRAME ! A bout de force, il hurle, chute et tombe dans le vide ! Sa longe le rattrape heureusement mais il a la tête en bas. Il peine à se redresser ! On est aux premières loges sur la Passerelle et rien ne nous échappe. Là il faut faire qq chose. Je cours en haut pour avoir un contact. Ils ne m'entendent pas. J'attend que les 2 jeunes sortent. Pendant ce temps, le gaillard retente quelques manoeuvres et rechute à nouveau.

 Bon là on discute plus et on appelle les secours: "Hallo Air Glacier, y'a un gars bloqué dans la Via à Saillon..."

Un peu plus tard l'Hélico déboule, il est face à nous, au milieu des gorges à hauteur des ferratistes. C'est très beau comme image. Il repart puis revient poser 3 secouristes dans la foret, lesquels s'empressent de rejoindre le malheureux. Apres quelques manoeuvres l'hélico revient et embarque en 3 rotations toute l'équipe au bout du cable. Impressionnant le sauvetage ! Notre ferratiste a du avoir de la peine à dormir cette nuit !!!

Enfin voilà, la leçon que j'ai retenu et qui pourrai servir à tout le monde; c'est qu'il faut pas sous-estimé les via difficilles, un brin de corde devrait toujours être au fond du sac avec qq mousquetons et une dégaine sur le baudrier pour se vacher court en cas de besoin ! 

Avis aux amateurs de sensation: venez faire la via de Saillon ! (la rîme n'étant pas volontaire!)

DSC02863DSC02869DSC02875DSC02883DSC02886DSC02887IMGP0100-001.JPG  La Liane et dessous le surplomb !IMGP0102.JPG   DSC02896La sortie, pas évidente non plus !

 

DSC02900Et après l'effort, le récomfort avec mon neveu-filleul: Mathieu !

 

A+  AirVinsGlacier

Partager cet article

Repost 0
Published by vins2nis
commenter cet article

commentaires

ed 18/08/2012 08:19

tu nous trouve toujours des plans foireux...et dire que ça aurait pu être moi si je me trouvais dans le coin...

Présentation

  • : Le blog de vins2nis.over-blog.com
  • Contact

Rechercher